jemepromets

"Je me promets d'éclatantes revanches" de Valentine Goby
L'Iconoclaste
En librairie le 30 Août 2017
165 pages, 17 €
(Service presse)

L'une, Valentine Goby, est romancière. L'autre, c'est Charlotte Delbo, amoureuse, déportée, résistante, poète ; elle a laissé une oeuvre foudroyante. Voici deux femmes engagées, la littérature chevillée au corps. Au sortir d'Auschwitz, Charlotte Delbo invente une écriture radicale, puissante, suggestive pour continuer de vivre, envers et contre tout. Lorsqu'elle la découvre, Valentine Goby, éblouie, plonge dans son oeuvre et déroule lentement le fil qui la relie à cette femme hors du commun. 
Pour que d'autres risquent l'aventure magnifique de sa lecture, mais aussi pour lancer un grand et beau cri d'amour à la littérature. Celle qui change la vie, qui console, qui sauve.

"Je me promets d'éclatantes revanches" est un texte intime, un manifeste vibrant qui rend hommage au pouvoir des mots et de la langue, plus que jamais nécessaire.

Alors qu'elle fait des recherches pour écrire son roman "Kinderzimmer", Valentine Goby fouille les bibliothéques et croise les écrits de Charlotte Delbo.

Les noms de Germaine Tillion, Geneviève de Gaulle-Anthonioz ou Simone Veill résonnent en chacun de nous comme la présence de femmes fortes et au magnétisme puissant, il semble que celui de Charlotte Delbo, pourtant également rescapée des camps, ait été oublié.

Et pourtant, au fil de ses recherches, Valentine Goby a dévoré l'ensemble de ses textes et a découvert avec "fulgurance" la puissance de l'écriture de cette femme qui, par ses poèmes, a quitté Auschwitz.

En visitant les écrits de Charlotte Delbo, Valentine Goby nous entraîne à la découverte de cette femme qui, par la force de son écriture et de son imagination, survit à l'irracontable, retraçant petit à petit les techniques de survie intellectuelle mises au point pour ne pas complètement sombrer.

Parsemé de courts extraits à la force exceptionnelle, 

"[...] la vie m'a été rendue
et je suis là devant la vie
comme devant une robe
qu'on ne peut plus mettre."

le livre de Valentine Goby visite une des parts les plus sombres de notre histoire à travers les yeux de cette femme qui résiste malgré tout et nous fait part de la fascination qu'elle va ressentir à la lecture des textes qui disent tout sans ne jamais nommer...

"[...]  Charlotte Delbo incarne évidemment une page d'histoire, mais surtout l'incroyable capacité de la langue à se renouveler, à révéler les mondes invisibles, à faire entendre les voix muettes."

Par son écriture tendre, juste et souvent poétique, Valentine Goby rend un hommage de lectrice à une grande auteur et redonne de la consistance à cette femme admirable qui, semble-t-il, a été oubliée par beaucoup.

Un magnifique témoignage sur la force d'une rencontre entre lecteur et auteur mais également sur le travail de recherche précédent l'écriture d'un roman... et surtout et avant toute chose, le beau témoignage d'amour d'une lectrice envers une auteur dont les textes sont d'une puissance telle qu'ils vous changent à jamais !

A lire, absolument, pour ressentir les mots comme peut-être il est rare de les ressentir !

La première phrase :

"La femme qui m'a révélé Charlotte Delbo revenait d'entre les morts."