Cher Vous,

Avant toute chose, faut que je te cause de N…

N, c’est un  personnage créé par Jérémy Bouquin, N personne ne sait qui il est, si c’est un homme, une femme. Pas vraiment un gentil, mais il combat les ordures à sa façon, qui est loin d’être catholique.

N, c’est un projet collectif littéraire. Chaque auteur propose un texte (sans suite - One shot). Des récits courts, noirs, transgressifs, dérangeants... Qui interrogent.

Et Cochon qui s’en dédit en fait partie, et ce texte t’en bouche un groin, tu peux me croire.

Lydie Nedelec est journaliste. Depuis des lustres elle veut visiter, travailler, écrire sur Porc&Co, plus gros abattoir porcin de Bretagne, voire de France. Mal vu de beaucoup, surtout des végans, écolos et autres qui tentent d’arrêter les camions, libérer les bêtes.

Elle s’en fait des idées sur ce lieux, Lydie, persuadée que les animaux sont maltraités, ayant en elle les images des abattoirs de la Villette, limite époque Grand-Guignol. Alors son bonheur est immense quand enfin le big boss lui autorise la visite et lui accorde l’entretien.

Pourquoi il fait ça ?

Parce que des tags sont arrivés dans son usine, dans son bureau, dans des endroits aussi protégés, ou presque que l’Élysée, des grand N tout noir.

Cochon qui s’en dédit c’est un ristretto : c’est noir et serré et surtout, ça respecte la charte, c’est dérangeant et ça interroge !

Stanislas Petrosky

cochon
Cochon qui s'en dédit de Pascal Millet
Il est N #2
Ska Editions
En librairie le 1er Avril 2021
Livre Numérique, 2,99 €

Quand l’abattoir n’est qu’une préfiguration du grand massacre... de N... Vous ne mangerez plus du pâté breton avec le même appétit...

 « Dans le cochon, tout est bon. Et ici, en Bretagne, du groin à la queue, tout y passe, même les pattes. Rien ne reste, sinon les entrailles et la carcasse, une mélasse concassée et séchée qui finira en bouffe pour chiens. Et des porcheries, au pays, il y en a plus qu'il n'en faut, au point que le lisier pollue la flotte, les rivières et la mer, sans parler de l'odeur. Et il faut les tuer, les porcelets, les faire passer de vie à trépas. J'ai voulu mener l'enquête, balancer ma prose venimeuse sur ce trafic intensif et surtout sur le dernier abattoir construit au centre du pays. C'est pas que je sois végétarienne ou végan, c'est juste qu'il faut des règles, un certain confort animal avant l'assassinat collectif... »

 « Il est N » est une collection de récits courts, noirs, inscrits dans notre époque.

 Un N immense a été tagué sur le plus grand abattoir de Bretagne. Contacté par le directeur de l'entreprise, Lydie Nédélec, journaliste pigiste, se rend sur les lieux. Elle visite l'usine, se demande pourquoi l'entreprise a été la cible de N. Elle l'apprendra trois macchabées plus tard en visionnant ses photos.

Périodiquement un nouvel épisode du feuilleton par un nouvel auteur. Jérémy Bouquin qui a créé cette série dans l’esprit des feuilletons de la grande époque de la littérature populaire renoue avec l’esprit du mauvais genre. N serait-il un nouvel avatar de Fantômas qui aurait mangé du Poulpe enragé ?

 Pascal Millet signe le deuxième épisode de la série, d’autres auteurs piaffent pour apporter leur contribution de chaos et de fureur.