15 octobre 2018

Audiard Michel, Dialogues de José Correa

Mes très chers vous, Je vais vous parler d’un tout petit livre d’une trentaine de pages… Tellement petit qu’il est dans la collection Petits Carnets… Des citations, des extraits de dialogues d’Audiard, illustrés par des portraits des acteurs ayant déclamés ses textes. C’est une magnifique boîte à souvenirs… Voir la gueule de Dédé Pousse, le flingue en pogne avec cette légende : Un pigeon c’est plus con qu’un dauphin, d’accord… mais ça vole… Ou bien le sourire de notre Bébel national : Tout le charme de l’Orient. Moitié... [Lire la suite]

09 octobre 2018

Le Projet Bleiberg de Serge Le Tendre et Frederic Peynet

Très Cher Vous, Tu sais que souvent quand j’apprends qu’une adaptation d’un roman va être faite en BD, d’un côté je suis heureux pour l’auteur, c’est toujours sympa de retrouver son œuvre sur un autre support, ça permet de la faire revivre différemment, de la faire connaître auprès d’un autre public, qui ne serait peut-être pas venu à sa rencontre… Alors quand en plus c’est un livre que j’ai adoré, j’achète, mais je paie en serrant les miches, espérant ne pas être déçu. Bon, cette fois-ci, j’avais un peu moins les chocottes,... [Lire la suite]
03 octobre 2018

Roméo et Juliette chez les nègres de Dominique Lanni

Mes Très Chers Vous, Partager un verre de vin blanc frappé peut entraîner de nouvelles lectures. En effet, lors de notre présence avec Mademoiselle C. au Salon du Livre de Paris, nous avons trinqué avec nos voisins.... Simple politesse au départ, mais les éditions Passage(s) se sont relevées fortes intéressantes. Alors en bons camarades, ils ont acheté quelques livres de votre serviteur, et j’en ai fait de même. Et me voici donc avec un recueil de nouvelles au titre provocateur : Roméo et Juliette chez les nègres… 11 textes,... [Lire la suite]
27 septembre 2018

Le maître des émotions de Christian Cornu

Mes Très Chers Vous, Un premier roman… Un thriller que je qualifierai d’ésotérique. Un biologiste qui a subi un accident développe la faculté de pouvoir ressentir nos failles émotionnelles. Jean Le Petit est capable de savoir qu’elle est notre pire hantise, notre pire peur pathologique, et nos faiblesses physiques. Si cela s’arrêtait là, ça pourrait aller, il pourrait même mettre son don au service du bien-être de chacun. Mais JP, puisque c’est ainsi qu’il est surnommé, est un aigri, un salaud, il va donc utiliser son talent pour... [Lire la suite]
Posté par CeciBon à 06:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
25 septembre 2018

Un Havre de paix de Stanislas Petrosky

Un Havre de Paix de Stanislas PetroskyFrench Pulp EditionsEn librairie depuis le 16 Mai 2018150 pages, 8,50 € Quand l'Embaumeur va pour récupérer un corps dans le centre pénitentiaire du Havre, et que le suicidé lui parait suspect, il ne peut s'empêcher de mettre son nez partout, de remuer la fange à ses risques et périls. Surtout si le taulard décédé est un flic infiltré. Un policier incarcéré pour faire tomber un monstre... Qui a tué William Petit. Comment. Alors qu'il était seul dans sa cellule. Et pourquoi ? Entre une affaire de... [Lire la suite]
21 septembre 2018

Reconnaître le fascisme d'Umberto Eco

Mes Très Chers Vous, Umberto Eco est un auteur formidable, certains de ces écrits m’ont transporté : Le nom de la rose, le pendule de Foucault… d’autres me sont tombés des mains, trop compliqués pour mon cerveau reptilien : L'Île du jour d'avant, Baudolino… Alors un essai sur le fascisme, quelle idée j’ai eu là ? Bon, ok, j’avoue, 51 pages, je me suis dit que même si c’était compliqué, soporifique, je devrais pouvoir m’en sortir. « Je crois possible d’établir une liste de caractéristiques typiques de ce que... [Lire la suite]

15 septembre 2018

CAT 215 d'Antonin Varenne

Mes Très Chers Vous, Si vous aimez les romans qui dépaysent et courts, celui-ci, il est pour vous ! 122 pages, et encore, la police est grosse, il pourrait en faire encore moins. Ce n’est pas un handicap, bien au contraire, cela permet à Varenne de faire un livre oppressant, un huis-clos en plein air, mais comme c’est en forêt primaire, crois-moi, que tu as vite une sensation d’enfermement. En Guyane, le trafic d’or est source d’économie pour beaucoup de monde, que ce soit des carrières légales, ou de l’orpaillage clandestin. En... [Lire la suite]
Posté par CeciBon à 06:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
09 septembre 2018

Un léger bruit dans le moteur de Gaet's, Luciani et Munoz

Mes Très Chers Vous, Les enfants sont des salauds… Surtout un, surtout celui- là… Il ne pense qu’à tuer ceux qui l’entourent, et comble de l’ironie, il les flingue. Et pas gentiment, et en tentant de se faire passer pour un ange. Il est ignoble ce môme. Il commence ce superbe roman graphique en flinguant son petit frère. Et au fil des pages, il va dézinguer tout le village ou presque. Bon pour sa défense, c’est un village de merde avec des habitants pas vraiment géniaux. Il y a même de chouettes pourritures là-bas. Les dessins... [Lire la suite]
03 septembre 2018

Les loups de Belleville de Serguei Dounovetz

Mes Très Chers Vous, Ce roman est le premier d’une nouvelle collection de la maison d’éditions French Pulp. Les nouvelles aventures de Nestor Burma, le célèbre détective privé crée par Léo Malet, un pari osé, voir culotté que de faire vivre des aventures d’un personnage par d’autres auteurs et dans une autre époque.Ce n’est pas la première fois que cela arrive, il suffit de se souvenir du brillantissime Duel en enfer de Bob Garcia qui faisait renaître Sherlock Holmes… Et tout comme le livre suscité, le pari est réussi, Dounovetz,... [Lire la suite]
17 février 2018

La Plume et le Reflex

Seuls (mais pas tout à fait), ces deux-là ont chamboulé mon coeur.... N’aie pas peur, ne pleure pas je suis là… Ne crie pas comme ça, il ne faut pas. Non, n’ai pas peur, ne pleure pas, je suis là petite sœur, je te protégerai, je te jure que je te protégerai, que je veillerai sur toi, ils ne te feront pas de mal, tu as ma parole. Je sais qu’ils sont dangereux, plus ils se croient civilisés, plus ils sont méchants. Non, je te dis des bêtises, ce n’est pas méchants qu’ils sont, c’est bête. Oserai-je te dire, petite-sœur, que ce... [Lire la suite]
Posté par CeciBon à 06:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,