02 juin 2017

Les cahiers de Frédéric Dard, récits d'enfance 2017

Mes Très Chers Vous, c’est un secret de Polichinelle que de vous dire que je vénère Frédéric DARD. Que le Dabe est le « Dieu » de la littérature populaire et moderne. Que si je lis, j’édite et j’écris, c’est parce que j’ai croisé son œuvre. Que ce soit le commissaire, ce sacré San-Antonio qui me fait tant rire, m’inspire, et m’a souvent redonné le moral quand dans ma vie il faisait gris. Ou que cela soit les autres romans, ceux qui m’ont fait réfléchir, avoir un regard différent sur l’homme, la femme, les sentiments.Puis... [Lire la suite]