02 juin 2017

Les cahiers de Frédéric Dard, récits d'enfance 2017

Mes Très Chers Vous, c’est un secret de Polichinelle que de vous dire que je vénère Frédéric DARD. Que le Dabe est le « Dieu » de la littérature populaire et moderne. Que si je lis, j’édite et j’écris, c’est parce que j’ai croisé son œuvre. Que ce soit le commissaire, ce sacré San-Antonio qui me fait tant rire, m’inspire, et m’a souvent redonné le moral quand dans ma vie il faisait gris. Ou que cela soit les autres romans, ceux qui m’ont fait réfléchir, avoir un regard différent sur l’homme, la femme, les sentiments.Puis... [Lire la suite]

20 janvier 2017

Le pain des fossoyeurs de Frédéric Dard

Très Cher Vous, vous l’avez dorénavant compris, pour moi, Frédéric Dard est Dieu, surtout du côté littéraire. Frédéric DARD, ce n’était pas que San-Antonio, même si c’est ce que le grand public a le plus retenu de sa carrière d’écrivain. Non, il y avait entre autre les romans noirs, et souvent dans ce genre-là, Dard aimait à jouer avec l’amour, avec la triangulaire amoureuse : le mari, la femme et l’amant ou la maitresse, c’est selon. « Commercial dans l’industrie chimique, Blaise n’aurait jamais dû rester une minute de... [Lire la suite]
29 novembre 2016

N'ouvrez pas ce cercueil de Frédéric Charles

Très Chers Vous, des fois ce sont les vacances, et quand cette période de repos arrive, on fait des choses que l’on n’a pas le temps de faire lors de l’année. Par exemple  :une brocante, fouiller dans des caisses de livres.Là tu fouines, enfin surtout moi, à la recherche d’une perle rare, d’un vieux livre, d’une édition peu courante, voir originale, car oui, je vous l’avoue, je suis bibliophile, je suis un collectionneur de livre… Au détour d’une caisse lâchée au milieu d’une allée de la place de la Virdoule en la belle... [Lire la suite]
28 octobre 2016

Une seconde de toute beauté de Frédéric Dard

Très Cher Vous, je sais que logiquement ici, je ne dois pas faire de polar, de noir, rien de tout cela… Sauf que, ben déjà je n’aime pas l’autorité, aussi mignonne soit-elle, et surtout il faut que vous sachiez que Frédéric Dard est mon maître. Que je suis capable de lire et relire son œuvre très souvent. Pour le plaisir et pour apprendre. Alors croyez-moi, Une seconde de toute beauté, ce n’est pas la première fois que je la chronique, ça non, mais à chaque fois, j’ai relu le livre avant, et surtout, je réécris mon texte. Donc en... [Lire la suite]