03 février 2016

Les disparus de l'A16 de Maxime Gillio

  Les Disparus de l'A16 de Maxime GillioNovembre 2009 chez Ravet-AnceauRéédition chez J'ai Lu le 3 Février 2016 Le site de Maxime Gillio, ici. Triste publicité pour la commune de Saint-Folquin : deux hommes et une femme ont disparu sur l'auroute A 16, aux abords du village. Trois disparitions inexpliquées survenues à quelques mois d'intervalle... Alors que la police piétine, la veuve d'un des disparus demande à Virginia Valmain de faire sa propre enquête. Quand la célèbre détective privée dunkerquoise, connue pour... [Lire la suite]

13 janvier 2016

Manhattan Carnage d'Orcus Morrigan

Manhattan carnageOrcus MorriganTraduit de l'américain par Maxime GILLIOEd. L'Atelier MOSESUMai 20149€95 Où étiez-vous le matin du 11 septembre 2001, quand le premier Boeing a embrassé la Tour Nord du World Trade Center ? Moi, je me souviens très bien. J’étais dans la Tour. Même que j’y suis mort. Jusqu’à ce qu’on me ressuscite, quelques jours plus tard, pour une drôle de mission punitive. J’en connais certains en haut lieu qui ont du mouron à se faire… Ne croyez pas tout ce qu’on vous raconte : les zombies existent, nous... [Lire la suite]
Posté par CeciBon à 06:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 novembre 2015

Vous prendrez bien un dessert ? de Sophie Henrionnet

  Vous prendrez bien un dessert ?Sophie HENRIONNET7 Juillet 2015Editions DAPHNIS ET CHLOE18€   Paul, Charles, Nicolas, Louise, Eléonore, Jeanne et les autres appartiennent à une même famille. Réunis dans un chalet pour fêter à la fois Noël et l'anniversaire de Louis, le patriarche, ils racontent tour à tour le huis clos dans lequel ils se retrouvent, le temps d'une soirée, coincés par la neige. Ouverture des cadeaux, ivresse, retrouvailles, guirlandes et cotillons, la magie de Noël opère jusqu'à ce que les vieux... [Lire la suite]
15 septembre 2015

Lydie a rencontré Jacques Saussey

Bonjour Jacques Saussey, 1.   Pouvez-vous me décrire en quelques mots votre parcours ?             Eh bien, pour faire court, j’ai aujourd’hui 54 ans, je suis modeleur numérique en métier d’art (je ne peux pas faire plus précis, désolé)… et écrivain (j’ai eu du mal à me faire à l’appellation contrôlée, mais maintenant ça va mieux!). Enfin… j’aimerais bien que ça soit aussi simple! 2.   Comment vous est venue l’envie d’écrire ? A quelle période ?        ... [Lire la suite]
Posté par CeciBon à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
05 août 2015

Vos lectures de l'été par Lydie.... 2ème vague

Bonjour à tous ! Voici mes coups de cœur et propositions de lectures pour les vacances (pas seulement réservées aux aoûtiens !)   Et Je danse, aussi.Anne-Laure BONDOUXJean-Louis MOURLEVATFLEUVE éditions2015 La vie nous rattrape souvent au moment où l'on s'y attend le moins. Pour Pierre-Marie, romancier à succès (mais qui n'écrit plus), la surprise arrive par la poste, sous la forme d'un mystérieux paquet expédié par une lectrice. Mais pas n'importe quelle lectrice ! Adeline Parmelan, «grande, grosse, brune», pourrait bien... [Lire la suite]
01 juillet 2015

Vos lectures de l'été, par Lydie

En cette période estivale, certes, mais bien déprimante (voir les infos), je me suis fait une cure de romans qui font du bien, à savoir de la Chick-lit (chicken littérature = littérature de poulette), c'est-à-dire des romans à l'eau de rose mais surtout à l'humour décapant et souvent réservés aux femmes.Et je peux vous assurer que c'est mieux qu'un antidépresseur ! Je vous propose donc ici une liste non exhaustive, idéale pour la plage ou tout simplement pour se changer les idées : Je peux très bien me passer de toiMarie... [Lire la suite]

27 mai 2015

Max et les poissons de Sophie Adriansen

  Max et les poissonsSophie ADRIANSENEd. NathanFév. 20155€ Max a un poisson rouge ! C’est sa récompense : à l’école, il a reçu un prix d’excellence. Max a aussi une étoile jaune sur la poitrine. Il la trouve jolie, mais ses camarades se moquent de lui et disent qu’elle sent mauvais. Il ne comprend pas pourquoi. Comme il ne comprend pas cette histoire de « rafle » dont parlent ses parents. Ils disent qu’elle aura lieu demain, mais c’est impossible : demain, c’est son anniversaire ! Il sait déjà que sa sœur lui a fait un... [Lire la suite]
Posté par CeciBon à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
13 mai 2015

Le liseur du 6h27 du Jean-Paul Didierlaurent

  Le Liseur du 6h27Jean-Paul DIDIERLAURENTEd. Au Diable vauvert201416€ «Peu importait le fond pour Guylain. Seul l'acte de lire revêtait de l'importance à ses yeux. Il débitait les textes avec une même application acharnée. Et à chaque fois, la magie opérait. Les mots en quittant ses lèvres emportaient avec eux un peu de cet écœurement qui l'étouffait à l'approche de l'usine.» Ce que j'en pense : Ce roman est un OVNI littéraire : comprendre Œuvre Vraiment Novatrice Indispensable ! J'ai préféré ne pas mettre la... [Lire la suite]
29 avril 2015

Lydie a rencontré Stanislas Petrosky

    Bonjour Stanislas Petrosky, 1. Pouvez-vous me décrire en quelques mots votre parcours ? Un parcours du combattant, comme beaucoup… Ensuite des rencontres qui ont fait que j’ai eu aussi envie d’écrire, pour être libre, écrire c’est la liberté, vos pensées vous mènent hors des barrières et des frontières... 2.   Comment vous est venue l’envie d’écrire ? A quelle période ? Vers quinze ans, puis j’ai arrêté, ce n’était pas bon du tout, je pensais qu’écrire était facile, mais non, j’ai appris qu’écrire,... [Lire la suite]
Posté par CeciBon à 14:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
29 avril 2015

Ravensbrück mon amour de Stanislas Petrosky

  Ravensbrück mon amourStanislas PETROSKYEd. L'Atelier MosésuFévrier 201518€  Gunther, jeune artiste allemand enrôlé de force au moment de la construction du camp de Ravensbrück, en devient l’illustrateur officiel, obligé de mettre son talent de dessinateur au service des autorités nazies Rien n’échappe au crayon affûté du jeune homme : l’horreur des camps, les expériences médicales, les kommandos, les mœurs des officiers, la vie, la mort. Dans ce roman noir, Stanislas Petrosky pénètre au cœur de... [Lire la suite]