28 octobre 2016

Une seconde de toute beauté de Frédéric Dard

Très Cher Vous, je sais que logiquement ici, je ne dois pas faire de polar, de noir, rien de tout cela… Sauf que, ben déjà je n’aime pas l’autorité, aussi mignonne soit-elle, et surtout il faut que vous sachiez que Frédéric Dard est mon maître. Que je suis capable de lire et relire son œuvre très souvent. Pour le plaisir et pour apprendre. Alors croyez-moi, Une seconde de toute beauté, ce n’est pas la première fois que je la chronique, ça non, mais à chaque fois, j’ai relu le livre avant, et surtout, je réécris mon texte. Donc en... [Lire la suite]

24 octobre 2016

Higelin 75

  Très Cher Vous, je dois vous confier une chose : je suis polydéiste… Oui, je vénère plusieurs dieux, je vous ai déjà parlé de Frédéric DARD, il faut que je vous cause de Maître Jacques, du troubadour des temps modernes, de l’immense poète qu’est Jacques Higelin. J’ai croisé Higelin à l’âge de quinze ans, l’album s’appelait AÏ, la chanson Slim Back Boogie, les paroles m’avaient littéralement envoutées : Je veux vivre,Rester libre. Je veux m`envoler vers le ciel. Relaxé quinze ans plus tard d`un quatre-étoiles... [Lire la suite]
Posté par CeciBon à 06:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,
29 septembre 2016

Les anges ont la mort aux trousses de Sophie Jomain et Maxime Gillio

Mes très chers vous, Sophie Jomain est au tome 5 de Felicity  Atcock, le 6 est en gestation, elle n’est pas loin de perdre les O (oui, les auteurs perdent les O et non pas les eaux), Maxime Gillio quant à lui en est toujours au volume 1 d’Orcus Morrigan. Les deux amis ont décidé de s’amuser ensemble, de faire un crossover, de faire se rencontrer leurs deux héros dans ce livre. Je dois avouer que pour lire Les anges ont la mort aux trousses, il vaut mieux avoir lu au moins une aventure de l’un de nos furieux. Oui, j’ai bien... [Lire la suite]
11 septembre 2016

Comment survivre à une énorme gueule de bois de Stéphane Rose

Oui Mes Très Chers Vous, vous avez bien lu, encore un livre de Stéphane Rose. Surtout ne vous méprenez pas, aucune idylle entre nous, d’un coup je ne me suis pas mis à fantasmer sur les barbus à grosses lunettes, non juste ce type sait écrire et il me fait marrer. Puis comme le chante si bien Renaud : Que celui qui n’a jamais bu me jette la première bière ! Allez, avoue, toi aussi il t’est déjà arrivé au moins une fois d’abuser de la dive bouteille et d’être malade comme un rat crevé le lendemain. Tu sais cette haleine... [Lire la suite]
03 septembre 2016

Fin des Soldes, Deux chroniques pour le prix d'une .....

Très Chers Vous, oui je rentre dans le moule, j’ai vu que la patronne vous causait comme cela, alors je plie aux exigences des lieux, je suis un garçon poli. Et puis surtout, autant me faire bien voir, car je vais vous parler de deux livres, comment vous dire ? Un petit peu décalés, pas du noir, pas de la blanche, pas encore de la rose, mais ça aussi ça va venir… Bref je vais vous parler de deux œuvres de Stéphane ROSE. Stéphane est journaliste, il écrit pour Canteloup, créateur des «Gérard de la télé», directeur de... [Lire la suite]
20 août 2016

Qui de nous deux ?, La Société, Tome 1 d'Angela Behelle

Que tout soit clair entre vous et moi dès le départ, mes Très Chers Vous, quand la patronne des lieux, du haut de son mètre quatre-vingt et de ses quatre-vingt-quatorze kilos m’a proposé de venir faire des piges ici, en pleine leçon de lutte gréco-romaine, je n’ai pas osé dire non, de peur de me faire casser la gueule… Bon ok, quand la maitresse des lieux du haut de son mètre soixante et de ses quarante kilos toute mouillée m’a demandé de faire des piges, je l’ai trouvé si mignonne que je n’ai pas osé refuser… sauf que j’ai... [Lire la suite]
04 août 2016

Qu'il est bon d'être mauvais de l'Odieux Connard...

Et un jour une femme… Vous offre un livre, une amie qui vous est très chère, et qui en plus vous propose de faire de temps à autre une chronique sur son blog. Cette femme-là vous offre donc un livre, livre qu’elle vous a fait dédicacer lors de sa visite du Salon Saint Maur en poche, c’est gentil non ? Bon, vu le titre du livre, je me demande si la patronne des lieux n’a pas un message à me faire passer… De même l’auteur a quand même mis en dédicace : Moi, on m’offrirait ça, je le prendrais mal ! Mais moi je l’ai bien... [Lire la suite]