08 janvier 2018

Le plastique c'est Fantastique ! d'Elmer Foot Beat, Katia Even et Hélène Lenoble

Mes Très Chers Vous, Je vous ai déjà causé de mes amis les Elmer Food Beat, comment par un soir d’hiver j’ai dévergondé Mademoiselle C. en l’emmenant voir un concert de groupe de rock festif. Il fallait l’entendre chanter à tue-tête : Emmène-moi dans les fleursOn f'ra des cochonneriesPour couvrir le bruit du moteur Bon j’avoue j’exagère un peu, mais seulement un peu, c’est juste pour mettre une note d’humour dans ce post.Parce que s’il parle d’une BD fort réjouissante, depuis le concert et la naissance de cette bande... [Lire la suite]

16 novembre 2017

Barbara à la plume et au pinceau de Claude Fèvre, Laurent Viel et Héran

Mes Très Chers Vous, J’aime Barbara… Barbara cette femme sublime, d’une voix qui sait tant porter l’émotion, sa fragilité, sa grande poésie, sa désespérance, tout… Puis les longues dames brunes, ces jeunes femmes élancées, aux cheveux de Jais, aux visages fins, j’ai une attirance pour elles, mademoiselle C. pourrait vous le confirmer… Mais je ne suis pas là pour vous causer de cela, non je suis là pour vous causer d’un livre illustré. Aux textes Claude Fèvre, qui fait des lectures musicales, dont celles des mémoires... [Lire la suite]
06 novembre 2017

Moi Edouard, vieux garçon, maniaque et fier de l'être d'Edouard Moradpour

Mes Chers Vous, Quand tu pointes ton museau comme auteur dans un salon littéraire, dit généraliste, souvent tu ne connais pas le quart des auteurs présents. Si en plus t’es l’un des seuls polardeux, tu te dis que tu es foutu.Déjà, il n’y aura pas de pompes à bière, encore moins Norek et Lebel pour te faire marrer… Bref t’a pas tes copains. Mais le propre de l’homme c’est quand même de communiquer avec son prochain, et d’essayer de tisser des liens d’amitié, voire plus si son prochain est prochaine affublée de chouettes nibards,... [Lire la suite]
12 octobre 2017

Moi et ce diable de Blues de Lavaissière et Tabbi

Mes Très Cher Vous, Toujours dans le cadre des festivités de l’anniversaire de la ville du Havre, je vais vous causer d’un flic. Un flic alcoolique, et pas seulement, non, ce flic-là, il a toutes les addictions. Ou presque, « complètement politiquement incorrect », mais on se sent pris d’affection pour lui.C’est pour vous dire, on en viendrait presque à lui coller une auréole (et pas sous les bras, il l’a déjà) et une paire d’ailes dans le dos, mais pas pour être un ange, non plus un petit démon comme Alexandre –Benoit... [Lire la suite]
14 septembre 2017

Petite histoire de l'embaumement en Europe au XIXème siècle de Nicolas Delestré

Mes très chers vous, une fois de plus je vais vous causer d’un drôle de livre… Nul question de fesses dans celui-ci, ou alors bien conservées, puisque le sieur Delestré a commis un livre sur l’histoire de l’embaumement. De la momie à ce que l’on nomme la thanatopraxie, en passant par la pétrification et l’anthropo-taxidermie. Quand le gars dit « petite histoire », il fait preuve d’une certaine humilité et d’une grande modestie, car son bouquin est très complet. Tenez-moi qui vous cause je suis thanatopracteur[1], et même... [Lire la suite]
01 septembre 2017

Edmond Ganglion & Fils de Joël Egloff

Mes très chers vous, Nous sommes le 1er Septembre  2017, et je vous cause de ce drôle de petit livre qui nous narre les aventures d’une entreprise de pompes funèbres. Un milieu que je connais bien, j’y ai travaillé très longtemps. Oui, je viens de causer au passé, alors qu’hier était présent, et qu’aujourd’hui est futur et que demain est avenir. Et ouais, 1er septembre 2017, je ne suis plus thanatopracteur… Mais cessons de parler de moi, cela n’a rien à voir avec ce roman, que dis-je cet OLNI. Car oui, Edmond Ganglion &... [Lire la suite]

02 juin 2017

Les cahiers de Frédéric Dard, récits d'enfance 2017

Mes Très Chers Vous, c’est un secret de Polichinelle que de vous dire que je vénère Frédéric DARD. Que le Dabe est le « Dieu » de la littérature populaire et moderne. Que si je lis, j’édite et j’écris, c’est parce que j’ai croisé son œuvre. Que ce soit le commissaire, ce sacré San-Antonio qui me fait tant rire, m’inspire, et m’a souvent redonné le moral quand dans ma vie il faisait gris. Ou que cela soit les autres romans, ceux qui m’ont fait réfléchir, avoir un regard différent sur l’homme, la femme, les sentiments.Puis... [Lire la suite]
25 mai 2017

Breum #1 et 2 de Marsault

Donc j’avais lu partout que MARSAULT c’est le mal… Une incarnation du diable, fachiste, raciste, homophobe, phallocrate, bref une belle ordure réactionnaire. Mais moi, vous me connaissez Mes Très Chers Vous, je n’ai peur de rien, je suis un aventurier, alors j’ai acheté les livres. Pas de Service-Presse, surtout pas, vu que c’est le mal, je paye, et comme ça je me le descends peinard dans une chronique[1], que ce soit le dessinateur ou l’éditeur, vont pas venir me marcher sur les Doc', j’ai payé le bouquin ! Sauf que… J’ai... [Lire la suite]
Posté par CeciBon à 06:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
03 avril 2017

L'impossible définition du mal de Maud Tabachnik

"— Maud Tabachnik sort un nouveau livre !— Super !— C’est l’histoire d’un tueur en série…— Ah merde…— Euh excusez-moi de vous interrompre...— Oui, Mademoiselle C. ?— Mon cher Petroski, tu as déjà écrit ça sur Zonelivre— Ah merde... tu lis toutes mes chroniques ?— Ben ouais…" Bon donc comme je l’ai déjà dit, le tueur en série, c’est bien, mais voilà, on en a déjà soupé, donc on sature, enfin moi, toi je ne sais pas. Même que là je vais te faire une confidence, en tant qu’auteur, j’ai eu envie de travailler le tueur en... [Lire la suite]
28 février 2017

Mon Bataclan de Fred Dewilde

Avec un titre comme ça, tu pourrais croire que je vais te causer musique, d’un concert, ben non. Enfin si d’un concert… mais surtout d’un livre. Comme aurait dit un gros à lunettes rondes et salopette, Mon Bataclan c’est l’histoire d’un mec. Ce mec c’est Fred Dewilde, jeune quinquagénaire, banlieusard qui pour gagner sa croute est graphiste spécialisé en illustration médicale. Le garçon a deux grandes passions dans la vie : le rock et le dessin. L’une a failli le tuer, l’autre a sauvé son esprit. Le vendredi 13 novembre... [Lire la suite]