12 octobre 2017

Moi et ce diable de Blues de Lavaissière et Tabbi

Mes Très Cher Vous, Toujours dans le cadre des festivités de l’anniversaire de la ville du Havre, je vais vous causer d’un flic. Un flic alcoolique, et pas seulement, non, ce flic-là, il a toutes les addictions. Ou presque, « complètement politiquement incorrect », mais on se sent pris d’affection pour lui.C’est pour vous dire, on en viendrait presque à lui coller une auréole (et pas sous les bras, il l’a déjà) et une paire d’ailes dans le dos, mais pas pour être un ange, non plus un petit démon comme Alexandre –Benoit... [Lire la suite]

14 septembre 2017

Petite histoire de l'embaumement en Europe au XIXème siècle de Nicolas Delestré

Mes très chers vous, une fois de plus je vais vous causer d’un drôle de livre… Nul question de fesses dans celui-ci, ou alors bien conservées, puisque le sieur Delestré a commis un livre sur l’histoire de l’embaumement. De la momie à ce que l’on nomme la thanatopraxie, en passant par la pétrification et l’anthropo-taxidermie. Quand le gars dit « petite histoire », il fait preuve d’une certaine humilité et d’une grande modestie, car son bouquin est très complet. Tenez-moi qui vous cause je suis thanatopracteur[1], et même... [Lire la suite]
01 septembre 2017

Edmond Ganglion & Fils de Joël Egloff

Mes très chers vous, Nous sommes le 1er Septembre  2017, et je vous cause de ce drôle de petit livre qui nous narre les aventures d’une entreprise de pompes funèbres. Un milieu que je connais bien, j’y ai travaillé très longtemps. Oui, je viens de causer au passé, alors qu’hier était présent, et qu’aujourd’hui est futur et que demain est avenir. Et ouais, 1er septembre 2017, je ne suis plus thanatopracteur… Mais cessons de parler de moi, cela n’a rien à voir avec ce roman, que dis-je cet OLNI. Car oui, Edmond Ganglion &... [Lire la suite]
02 juin 2017

Les cahiers de Frédéric Dard, récits d'enfance 2017

Mes Très Chers Vous, c’est un secret de Polichinelle que de vous dire que je vénère Frédéric DARD. Que le Dabe est le « Dieu » de la littérature populaire et moderne. Que si je lis, j’édite et j’écris, c’est parce que j’ai croisé son œuvre. Que ce soit le commissaire, ce sacré San-Antonio qui me fait tant rire, m’inspire, et m’a souvent redonné le moral quand dans ma vie il faisait gris. Ou que cela soit les autres romans, ceux qui m’ont fait réfléchir, avoir un regard différent sur l’homme, la femme, les sentiments.Puis... [Lire la suite]
25 mai 2017

Breum #1 et 2 de Marsault

Donc j’avais lu partout que MARSAULT c’est le mal… Une incarnation du diable, fachiste, raciste, homophobe, phallocrate, bref une belle ordure réactionnaire. Mais moi, vous me connaissez Mes Très Chers Vous, je n’ai peur de rien, je suis un aventurier, alors j’ai acheté les livres. Pas de Service-Presse, surtout pas, vu que c’est le mal, je paye, et comme ça je me le descends peinard dans une chronique[1], que ce soit le dessinateur ou l’éditeur, vont pas venir me marcher sur les Doc', j’ai payé le bouquin ! Sauf que… J’ai... [Lire la suite]
Posté par CeciBon à 06:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
03 avril 2017

L'impossible définition du mal de Maud Tabachnik

"— Maud Tabachnik sort un nouveau livre !— Super !— C’est l’histoire d’un tueur en série…— Ah merde…— Euh excusez-moi de vous interrompre...— Oui, Mademoiselle C. ?— Mon cher Petroski, tu as déjà écrit ça sur Zonelivre— Ah merde... tu lis toutes mes chroniques ?— Ben ouais…" Bon donc comme je l’ai déjà dit, le tueur en série, c’est bien, mais voilà, on en a déjà soupé, donc on sature, enfin moi, toi je ne sais pas. Même que là je vais te faire une confidence, en tant qu’auteur, j’ai eu envie de travailler le tueur en... [Lire la suite]

28 février 2017

Mon Bataclan de Fred Dewilde

Avec un titre comme ça, tu pourrais croire que je vais te causer musique, d’un concert, ben non. Enfin si d’un concert… mais surtout d’un livre. Comme aurait dit un gros à lunettes rondes et salopette, Mon Bataclan c’est l’histoire d’un mec. Ce mec c’est Fred Dewilde, jeune quinquagénaire, banlieusard qui pour gagner sa croute est graphiste spécialisé en illustration médicale. Le garçon a deux grandes passions dans la vie : le rock et le dessin. L’une a failli le tuer, l’autre a sauvé son esprit. Le vendredi 13 novembre... [Lire la suite]
17 février 2017

Pratique de la thanatopraxie de Michel Durigon et Michel Guénanten

Très Cher Vous, le titre de ce livre peut vous paraître bizarre. En effet au départ c’est un manuel de formation pour les futurs thanatopracteurs. Thanatopracteur moi-même et ami avec Michel Guénanten qui dirige une école dans laquelle j’officie j’ai reçu ce livre en service presse. Mais à sa lecture je me suis rendu compte que les trois quarts de ce bouquin pouvaient intéresser des lecteurs autres que les étudiants. En effet la première partie est un manuel d’anatomie et de pathologie très complet et surtout accessible au grand... [Lire la suite]
02 février 2017

Ted Bundy de Dobbs et Vitti

Très Cher Vous, je suppose que vous avez déjà entendu causer de Théodore Robert Bundy, Ted Bundy pour les intimes. Meurtrier, violeur, fétichiste, nécrophile, un chic type quoi. Un être totalement désinhibé et manipulateur qui traversa l’Amérique des années 1970, et qui échappa aux forces de police à de nombreuses reprises grâce à son audace et sa ruse. Avant les meurtres de “Ted”, personne n’avait entendu le terme de serial killer… Un précurseur. Longtemps après son exécution, qui eut lieu le 24 janvier 1989, nul ne connait... [Lire la suite]
Posté par CeciBon à 06:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
20 janvier 2017

Le pain des fossoyeurs de Frédéric Dard

Très Cher Vous, vous l’avez dorénavant compris, pour moi, Frédéric Dard est Dieu, surtout du côté littéraire. Frédéric DARD, ce n’était pas que San-Antonio, même si c’est ce que le grand public a le plus retenu de sa carrière d’écrivain. Non, il y avait entre autre les romans noirs, et souvent dans ce genre-là, Dard aimait à jouer avec l’amour, avec la triangulaire amoureuse : le mari, la femme et l’amant ou la maitresse, c’est selon. « Commercial dans l’industrie chimique, Blaise n’aurait jamais dû rester une minute de... [Lire la suite]