23 juin 2011

La Route d'Emeraude de P.J. Lambert

  Paris, 1457. Jacques Coeur meurt sous la torture, sans rien révéler de la table d'émeuraude, un texte alchimique qui donnerait la formule de la vie éternelle.Nevers, 2010. Un cadavre éviscéré gît au pied d'un calvaire. C'est l'homme que devait rencontrer Maxime Langelot, cambrioleur spécialisé dans le vol d 'objets d'art.Suspecté du meurtre de son client, Maxime se trouve pris dans un engrenage infernal. A peine rencontre-t-il la nièce du défunt que des tueurs professionnels se lancent à leurs trousses. Quel secret la jeune... [Lire la suite]
Posté par CeciBon à 22:56 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

18 juin 2011

Par un matin d'automne de Robert Goddard

Fin des années 1990. Leonora Galloway part en France avec sa fille afin de se rendre à Thiepval, près d'Amiens, au mémorial qui honore les soldats -dont de nombreux Britanniques, comme son père - tombés durant la bataille de la Somme, lors de la Grande Guerre.Le 30 avril 1916 est la date officielle de son décès. Or Leonora est née près d'un an plus tard.Ce qui pourrait n'être qu'un banal adultère cache en fait une étrange histoire, des secrets de famille, sur lesquels plane l'ombre d'un meurtre jamais résolu et où chaque mystère en... [Lire la suite]
Posté par CeciBon à 08:39 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,
11 juin 2011

Loverboy de Gabriel Trujillo Muñoz

      Une bande vidéo floue sur laquelle on entend deux coups de feu, un Caméscope, le cadavre du présidnt de la Commission pour les droits de l'enfant... Avec ces maigres indices, Miguel Angel Morgado accepte d'enquêter sur ce meurtre et la disparition d'un jeune garçon près de la frontière mexicaine. Plus incisif et plsu téméraire que jamais, l'avocat se lance à la poursuite de Loverboy, un tueur psychopathe manipulé par sa maîtresse... Sur fond de corruption et de trafic d'organes, Morgado découvre le prix de la... [Lire la suite]
Posté par CeciBon à 07:16 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
08 juin 2011

Une Ombre plus Pâle d'Andrea H. Japp

La profileuse du FBI Diane Silver poursuit sa traque des serial-killers. Son acharnement est, au fond, ce qui la porte, lui permet de survivre, et elle y consacre chacune de ses minutes. Diane s'est associée avec Rupert Teelaney, alias Nathan Hunter, l'une des plus grosses fortunes de la planète, pour éliminer ces bourreaux et protéger ainsi leurs futures victimes. Mais elle cherche avant tout à retrouver la "rabatteuse" qui a conduit sa fille Leonor, 11 ans, jusqu'à son tortionnaire. Elle sait pourtant qu'en s'alliant à... [Lire la suite]
Posté par CeciBon à 21:08 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,
03 juin 2011

Sépharade d'Eliette Abécassis

Peut-on échapper au destin qu'on choisit pour vous ? se demande Esther Vital.Juive marocaine née à Strasbourg, écrasée par le poids de la tradition, mais aussi déchirée par la nostalgie des paradis perdus -l'Espagne, de Cordoue à Tolède, le Maroc, de Mogador à Fès-, Esther choisit elle-même son futur époux, Charles, malgré l'opposition de sa famille.Mais, la veille de son mariage, vêtue de la robe pourpre des promises sépharades, elle découvre de terribles secrets dont elle risque d'être l'innocente victime...A travers cette quête... [Lire la suite]
Posté par CeciBon à 08:24 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,
28 mai 2011

Un Hiver à Majorque de George Sand

 "Il ne s'agit pas tant de voyager que de partir : quel est celui de nous qui n'a pas quelque douleur à distraire ou quelque joug à secouer ?"Le célèbre couple doit partir : la santé de Chopin exige une température clémente et le génie de Sand, une solitude totale pour écrire. Ils seront émerveillés par l'île, ses aloès, ses monuments arabes et ses costumes grecs. Mais les habitants, s'étonne l'écrivrain, ne ressemblent guère aux paysans du Berry. Ils ne pensent pas, élèvent des cochons et craignent par-dessus tout les maladies... [Lire la suite]
Posté par CeciBon à 17:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

23 mai 2011

Allumer le chat de Barbara Constantine

      Bastos, le chat philosophe et pédant, parvient à échapper au fusil de Raymond. N'empêche qu'il ne nargue ce chat ! Et il faut encore s'occuper du môme, un peu nul en foot, qui n'a rien trouvé de mieux que de choper de l'eczèma sur le visage... Sans compter son imbécile de père qui se fait encastrer par un cerf de deux cents kilos. Il y a franchement de quoi devenir allumé dans cette famille !              Quoi dire de plus si ce n'est que : Les livres de Barbara... [Lire la suite]
Posté par CeciBon à 22:05 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,
21 mai 2011

Au-delà du mal de Shane Stevens

    A 10 ans, Thomas Bishop est placé en institut psychiatrique après avoir assassiné sa mère. Il s'en échappe quinze ans plus tard et entame un périple meurtrier particulièrement atroce à travers les Etats-Unis. Très vite, une chasse à l'homme s'organise : la police, la presse et la mafia sont aux trousses de cet assassin hors norme, remarquablement intelligent, méticuleux et amoral.Les destins croisés des protagonistes, en particulier celui d'Adam Lenton, journaliste dangereusement proche du meurtrier, dévoilent un... [Lire la suite]
Posté par CeciBon à 21:57 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,
11 mai 2011

L'Appartement Témoin de Tatiana de Rosnay

   "C'est avec une grande joie que je vois revivre ce roman, mon tout premier, publié en 1992.Je n'ai rien voulu changer. Il contient, déjà, toutes mes obsessions. Le secret des appartements, les blessures du passé, le poids du silence. Il est la genèse de Le Voisins, de La Mémoire des Murs, de Elle s'appelait Sarah et de Boomerang.En lui, vous découvrirez ma passion pour Mozart et Venise. Je suis très émue qu'il puisse à nouveau être entre vos mains."       Dans ce premier roman, Tatiana de Rosnay,... [Lire la suite]
Posté par CeciBon à 07:13 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
09 mai 2011

Où on va, papa ? de Jean-Louis Fournier

    Jusqu'à ce jour, je n'ai jamais parlé de mes deux garçons. [...] Aujourd'hui que le temps presse, que la fin du monde est proche et que je suis de plus en plus biodégradable, j'ai décidé de leur écrire un livre. Pour qu'on ne les oublie pas, qu'il ne reste pas d'eux seulement une photo sur une carte d'invalidité [...]Grâce à eux, j'ai eu des avantages sur les parents d'enfants normaux. Je n'ai pas eu de soucis avec leurs études ni leur orientation professionnelle. Nous n'avons pas eu à hésiter entre filière... [Lire la suite]
Posté par CeciBon à 07:20 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,