Chers Vous,

Qu’il est mignon ce petit couple d’amoureux, elle tatoueuse, lui flic. Ils sont sympathiques comme tout, drôles et cultivés… et fins commerciaux aussi, puisqu’ils ont réussi à me refourguer leur bouquin lors des mémorables Pontons Flingueurs de 2018…

Comme des bleus est un roman qui met un coup de frais, de jeune, dans l’univers du polar !

On connait l’écriture à quatre mains, eux, vous offrent une écriture à deux voix. La même trame policière vue par deux protagonistes, Pauline (Marie Talvat) est une jeune journaliste, voisine d’une victime d’un meurtre sordide donne sa vision des choses.

Vision qui n’est bien sûr pas la même que celle d’Arsène (Alex Laloue) jeune flic fraichement débarqué à la Crim’.

Bien sûr il y a une chouette d’intrigue vicieuse, sinon ce ne serait pas un bon polar, mais surtout, oui surtout, il y a un vent d’humour qui souffle dans ce livre, ces deux personnages qui se cherchent, se repoussent et bien d’autres choses encore que je vous laisse découvrir…

Un détail sympathique : sentir la complicité des deux écrivains dans leur texte, sentir comme ils se sont amusés à nous écrire leur roman, qu’ils y ont pris leur pied…

A lire et découvrir.

Stanislas Petrosky

commedesbleus
Comme des bleus de Marie Talvat et Alex Laloue
Sang Neuf
En librairie depuis le 12 avril 2018
324 pages, 17,90 €

Pocket
En librairie depuis le 11 avril 2019
310 pages, 6,95€

Paris, novembre 2016. Une scène de crime à écoeurer le plus rompu des flics... Une jeune femme a été méthodiquement éventrée. Arsène Galien, dernière recrue du 36, vit là sa première affaire d'importance. Et tout serait plus simple si la voisine de la victime, une jeune journaliste en herbe, n'était pas si craquante... Outre un désir palpable, ces deux-là partagent ce sentiment d'imposture propre à leur génération, celle qu'on appelle Y, et une certaine propension à faire du zèle. 
De quoi embrouiller toute l'enquête, tête baissée dans tous les pièges - comme des bleus...