khalil

Khalil de Yasmina Khadra
Julliard
En librairie depuis le 10 Aout 2018
264 pages, 19 €

Vendredi 13 novembre 2015. L'air est encore doux pour un soir d'hiver. Tandis que les Bleus électrisent le Stade de France, aux terrasses des brasseries parisiennes on trinque aux retrouvailles et aux rencontres heureuses. Une ceinture d'explosifs autour de la taille, Khalil attend de passer à l'acte. Il fait partie du commando qui s'apprête à ensanglanter la capitale. Qui est Khalil ? Comment en est-il arrivé là ? Dans ce nouveau roman, Yasmina Khadra nous livre une approche inédite du terrorisme, d'un réalisme et d'une justesse époustouflants, une plongée vertigineuse dans l'esprit d'un kamikaze qu'il suit à la trace, jusque dans ses derniers retranchements, pour nous éveiller à notre époque suspendue entre la fragile lucidité de la conscience et l'insoutenable brutalité de la folie.

Dans la voiture qui rejoint Paris depuis Molenbeek le 13 novembre 2015 se trouve Khalil. Sa mission est de se faire exploser dans le RER bondé après le match qui se joue au Stade de France.
Son rôle est de créer encore un peu plus de terreur dans une ville qui aura déjà été frappée trois fois par les autres occupants de la voiture.

Khalil est là parce qu'il faut bien être quelque part, parce qu'il a suivi Driss, son ami d'enfance.... parce que plutôt que de traîner des journées entières dans la rue, il a rejoint ce groupe de parole de la mosquée du coin.

Khalil ira au bout de sa mission, entrera dans le métro et appuiera sur le bouton de sa ceinture d'explosifs... plusieurs fois.... et rien ne va se passer !

Pourquoi ? Que faire ? Où aller ? Que deviens-t-on quand on échoue dans sa mission ? A qui parler ?

"Je suis vivant alors que je devais mourir.
Ce sont les foucades du destin."

Khalil a pour signification "l'ami intime", "le confident" et c'est ce que devient Khalil pour le lecteur puisqu'il va lui confier la suite de sa vie.

Yasmina Khadra réussit le pari d'entrer dans la tête d'un terroriste, de décortiquer ses émotions, ses craintes, ses peurs, ses joies mais surtout, les changements que son esprit opère lorsqu'il est en contact avec ceux qui vont le convaincre de donner sa vie pour cause.

Sans aucun jugement de valeur, Yasmina Khadra donne vie à un jeune homme en rupture totale avec sa famille et la société qui n'aura d'autre volonté que de donner un sens à sa vie, et ce quelque soit ce sens !

Au fil des pages, Khalil provoquera de multiples émotions chez le lecteur : de la colère, de l'empathie, de l'affection, une volonté de le secouer ou de l'enlacer mais jamais, l'auteur de jugera et n'orientera vers le parti pris qu'il estime juste.

Grâce à son écriture fine, ciselée, au mot juste, Yasmina Khadra réussit à plonger en apnée dans la tête d'un terroriste et offre un texte fort, émouvant et singulier.

Un court roman qui bouscule parce qu'il gratte des plaies encore à vif !

La première phrase :

Paris, Ville lumière.
Qu'un seul de ses lampadaires s'éteigne,

et le monde entier se retrouve dans le noir."

Pour d'autres avis, n'hésitez à rendre visite à Françis Richard, Dasola, Totalybrune, Véro....