Chers Vous,

J’ai plusieurs passions dans la vie...

Je ne vais pas toutes vous les raconter, vous seraiez capables de rougir comme une pucelle à son premier gang-bang...

Mais par contre, je peux vous dire que j’adore le polar, la bande dessinée et ce que je nommerai péjorativement la bonne bouffe.

Alors quand sort une série de bandes dessinées policières où l’intrigue est située dans le milieu des chefs étoilés, je ne peux pas résister... je suis obligé de la lire.

Côté dessins, rien à redire, c’est propre, net, des traits comme j’aime, oui, je suis délicat en matière de style graphique, les couleurs mettent le tout bien en valeur.

Du côté de l’intrigue, c’est un univers qui change, la femme qui va se charger de mener sa propre enquête est rédactrice d’un magazine culinaire, le cadavre est un chef étoilé. Vous allez croiser tout l’univers de la grande gastronomie, vous allez même parfois vous surprendre à avoir faim en lisant cette BD, comme si certaines descriptions, certains dessins mettaient en appétit.

J’ai aimé dans l’ensemble, le seul hic, mais je suis chieur sur les fins, ben tu viens de comprendre, c’est la fin, j’avais trouvé trop vite le coupable et elle arrive comme ça, d’un coup, et pouf c’est fini...

Je n’ai pas lu le premier, je me le procurerai, et je pense que s’il y a un troisième album, j’en ferai l’achat, je suis certain qu’il y a à faire avec cette BD, adaptée d’un roman de Noël Balen et Vanessa Barrot, et je pense que cela ne peut aller qu’en s’améliorant.

Stanislas Petrosky.

Meurtretoque
Un Cadavre en Toque
Série Crimes Gourmands
de Raven, Chetville et Quaresma
Delcourt 
En librairie depuis le 9 Mai 2018
56 pages, 14,95 €

Julien Villedieu, chef étoilé, est assassiné dans les cuisines de son établissement. Laure Grenadier, rédactrice en chef du mensuel Plaisirs de table, compte parmi ses plus proches amis. Alors qu'elle boucle le dernier numéro consacré à la cuisine du marché, elle apprend la terrible nouvelle. Pour la mémoire de son ami, elle décide de mener l'enquête. Mais toutes les vérités ne sont pas bonnes à entendre...