Mes très chers vous,

Voici donc le troisième opus de la trilogie Chris-Le Prez…

Cornel Hughes, le président en place a tendu la main à Chris.

Certaines choses ne pouvaient plus être, Chris a su le convaincre, lui prouver que les jeunes sont là pour la relève, qu’il ne faut plus de scission entre les générations.

Mais Hughes est lui aussi un fin stratège, il sait comment piéger Boyd, comment soumettre les rebelles, si la force n’a pu le faire, la manipulation le fera…

Tout du moins, c’est ce qu’il croit.

Quand deux meneurs d’hommes et d’opinions s’affrontent, c’est un combat au sommet que livre ici Dumoulin. Un concours d’éloquence que n’aurait pas renier le grand Machiavel.

Dumoulin surprend, donne une fin magnifique à cette trilogie, allant de rebondissement en rebondissement.

Bien sûr cela n’est qu’une trilogie, trois petits romans d’anticipation foutrement bien écrits. Mais il est certaines questions qui peuvent venir s’insinuer dans un esprit aussi retors que le mien… car si en 1983 la course à la jouvence n’existait pas, si certaines automatisations n’avaient pas encore germées dans les cerveaux des chercheurs, si certaines idéologies n’étaient plus, aujourd’hui cela germe doucement un peu partout…

Alors pourvu que Dumoulin ne soit pas un visionnaire…

Une trilogie à découvrir, à lire, non à dévorer…

Stanislas Petrosky.

evolutioncrash
Evolution Crash de GM Dumoulin
French Pulp Editions
En librairie depuis le 9 Mai 2017
203 pages, 9,50 €

Pour la Génération Clash, l'heure est venue d'accéder au pouvoir. Ou du moins, pour son charismatique chef, le jeune Chris Boyd. Mais en acceptant la main tendue par Cornell Hughes, le machiavélique chef du gouvernement, Chris ne vient-il pas de tomber dans un piège bien plus dangereux que la lutte armée, celui de la politique ?
La terrible conclusion de la trilogie futuriste de G. Morris Dumoulin. 

Quand le choc des générations se transforme en guerre civile.