Mes Très Chers Vous,

Jean-Charles LAJOUANIE, un éditeur de roman mais pas que…

je sais ce que vous vous dites, elle est facile celle-ci. Elle l’est, je l’avoue.

Avant de se lancer dans l’édition, Jean-Charles Lajouanie a une autre vie, non, des autres vies, le Journal de Mickey, les journaux de PQR, la presse économique, et tant d’autres univers que lesquels le bonhomme a tissé des liens, crée des amitiés : Deligne, Lelièvre, Lécroart et Ranson, entres autres…

Quatre dessinateurs de presse, qui ont commis des petits livres bien sympathiques qui changent de la production habituelle de la Maison Lajouanie :

À table de Lécroart : La bouffe, le comportement des clients de restaurant, les mauvaises habitudes (y en a-t-il de bonnes ?) à table ?
L’auteur nous fait rire et sourire avec la gastronomie, avec les restaurant, avec nous.
Un trait direct, au crayon ou au carré couleur, un humour décalé.

Image 1

Hep ! Taxi ! de Deligne : On pourrait dire que se foutre de la gueule des taxis parisiens, c’est rechercher la simplicité. Rien à faire, juste à restituer ce que l’on vit lorsque l’on utilise ce genre de transport.
Mais non point d’Uberisation de l’humour ici. C’est de la caricature dans l’extrême de la profession de Griot. Mais avouons, que certains chauffeurs l’ont bien cherché…

Image 2

Je hais le sport ! de Rançon : Que cela soit bien clair, si un jour vous avez l’honneur de croiser Ranson lors d’une soirée[1], ne lui causer pas de sport. L’homme n’aime pas. La pratique, mais aussi le spectacle. Non ce n’est pas pour lui. Lui pratique plus le cynisme illustré par l’exemple.
Je donne un bon point d’humour noir pour le dessin 23, si j’aime vraiment, pour vous, Mes Très Chers Vous, un petit scan : 

image 3

L’art et la bannière d'Olivier Villepreux et Jac Lelièvre. Passons sur le magnifique jeu de mots sur le titre, pour nous intéresser au contenu du livre. Y a-t-il plus : con, enthousiaste, salaud, drôle, pourri, sensible, débile, encourageant, décourageant (merci de rayer les mentions inutiles selon les cas) qu’un supporter de foot ?
Des banderoles, de plus ou moins bon goût, leurs histoires, et le trait de Jac Lelièvre pour désamorcer le tout.

image 4

Mes Très Chers Vous,

vous l’aurez compris, Lajouanie, même s’il est spécialisé dans le polar, le roman noir, est vraiment Mais pas que… Cette incursion dans le monde du dessin de presse est fort sympathique.

Stanislas Petrosky

 

hep-taxi-deligne

a-table-etienne-lecroart       je-hais-le-sport-ranson-lajouanie



[1] Sorte de rançon du succès quoi…