plume et reflex 

Tu voyages sans moi, tu me prends des photos souvenirs, et moi je dois écrire dessus.

C’est le jeu, c’est but, mélanger nos deux passions, nous mélanger. 

DANS MON ROCK IN CHAIR

Là, c’est Cuba… la musique cubaine c’est le boléro, le cha-cha-cha, le reggaeton, l’afro-jazz Cubain, c’est le Buena Social Vista Club. Et moi Grand Con, j’ai cet air qui me vient en tête, cet air obsédant :

Je vois ton regard qui flanche
Et tes petits seins qui se tendent
Sous ton pull-over
C'est ça, débloque-toi, roule des hanches
C'est fou ce que ça me démange
De t'envoyer six pieds en l'air

La voix éraillée d’Higelin, 1976…

Irradié, un album au son rock,

Je m'en balance et je bande
Pour une fille qui s'en branle
Dans le rocking chair
Ton cul contre mon ventre
Rien de meilleur pour s'entendre
Que de me laisser te le faire

Rien à voir avec Cuba, sauf que les cubains ont pigé depuis longtemps l’érotisme latent d’un rocking chair…

Mais quel rapport avec cette chanson qui me hante, puis en fait ce n’est même pas cette chanson, c’est tout l’album, c’est Irradié

Je suis Irradié par cette photo…

Irradié, mais voilà, je l’ai le lien… toi tu voyages pour de vrai et moi :

Irradié, voyageur immobile,
Irradié, je suis le sage, le fou le débile.
Je suis du village l`idiot et j`entends les rumeurs de la ville.
Je suis celui qu`on veut, celui qu`on croit,
Celui qu`on voit danser sur les nuages…