pandemia



Pandemia de Franck Thilliez
Fleuve Noir
En librairie depuis le 4 juin 2015
644 pages, 21,90 €

Pocket
En librairie depuis le 26 mai 2016
696 pages, 8,50 €

"L'homme, tel que nous le connaissons, est le pire virus de la planète. Il se reproduit, détruit, épuise ses propres réserves, sans aucun respect, sans stratégie de survie. Sans nous, cette planète court à la catastrophe. Il faut des hommes purs, sélectionnés parmi les meilleurs, et éliminer le reste. Les microbes sont la solution."



Suite directe d'Angor, Pandemia va permettre à Sharko, Hennebelle et leur équipe de poursuivre leur enquête sur l'Homme en Noir dont la silhouette nébuleuse commence à prendre de la consistance.

Une fois de plus Franck Thilliez joue sur l'une de nos plus grandes peurs et aborde le sujet de bioterrorisme avec finesse.

Alors que des cygnes sont retrouvés morts dans une réserve naturelle, les alertes se mettent immédiatement au rouge au sein de l'Institut Pasteur.
En effet, très vite, les soupçons d'une étrange grippe inconnue des laboratoires commencent à s'étendre... Lorsqu'en plus l'épidémie de grippe se propage à l'être humain, la course contre la montre est lancée.

L'enjeu : éviter une pandémie mortelle !

Franck Thilliez, dans chacune des aventures de Sharko et Hennebelle, se plaît à décortiquer l'une de nos peurs primales pour mieux tenter de cerner les racines du Mal.
Avec Pandemia, c'est à l'une de nos plus grandes peurs qu'il s'attaque puisque l'ennemi est invisible : la manipulation d'un virus et le bioterrorisme.

En effet, quoi de plus effrayant que l'idée qu'un virus absolument anodin puisse être transformé en tueur en série par une Âme Noire capable d'en manipuler la génétique avant de le propager dans un lieu public ?

Certainement l'un de ses romans les plus documentés, Pandemia est également une belle plongée au coeur de l'Institut Pasteur et de découvrir son rôle de veille sanitaire.

Pandemia permet de voir le duo Hennebelle-Sharko s'étoffer d'une équipe aux membres tout aussi attachants, tels que Camille, Robillard, Bellanger et Levallois et que nous aurons plaisir à croiser dans la suite de leurs aventures.

Pandemia, par son sujet terrible et l'efficacité de l'auteur, vous donnera la chair de poule, vous captivera et bien sûr vous embarquera à la rencontre de ce que l'Homme est capable de créer de pire !

La première phrase :

"Le premier son qu'entendit Gabriel fut le cliquetis de la chaîne menottée à sa cheville gauche."