Aujourlejour

Au jour le jour de Paul Vacca
Belfond
En librairie depuis le 2 février 2017
381 pages, 19,50 €
(Service Presse)

Espérant trouver un nouveau souffle, Eugène Sue, feuilletoniste à succès, décide de s'aventurer dans les bas-fonds de la capitale, travesti en ouvrier. A quelques encablures seulement des beaux quartiers, il découvre, ébahi, la réalité poisseuse des faubourgs. Un monde nouveau s'ouvre à lui, baroque et hanté : celui de la pauvreté et du crime. De cette immersion naissent Les Mystères de Paris. Un succès miraculeux qui hypnotise la France entière, de l'ouvrier au ministre, et dont la rédaction quotidienne devient une aventure virevoltante mêlant dans un délicieux vertige la réalité à la fiction... 
Au Jour le Jour rend un hommage complice à ce genre populaire et addictif qui s'inventait alors, plus d'un siècle avant les séries télévisées ! Il révèle aussi l'étonnante puissance de la littérature à changer nos vies et à réinventer le monde… même quand elle s'écrit au jour le jour.

Oh j'entends déjà ceux qui n'ont pas passé la première phrase et qui ont lâché un sonore : "Eugène Sue, Ah non hein, les Classiques c'est chiant, pis j'ai déjà été OBLIGÉ d'en lire à l'école, c'est bon, hein !"

Et bien oui, Paul Vacca consacre ce roman à Eugène Sue, ce feuilletoniste dandy, fils de bonne famille qui, un jour, va décider d'ouvrir les yeux des parisiens et va aller chercher ses héros dans les quartiers les plus mal famés de la Capitale.

Il faut bien avouer qu'il s'est un peu laissé prendre à son propre jeu, le Eugène... Pauvre petit fils riche, il commence sérieusement à s'ennuyer dans sa bulle dorée. C'est un peu par provocation et beaucoup par ennui qu'il va alors se mélanger au petit peuple.

Et s'il n'imaginait pas ce qu'il allait y voir, il pensait encore moins que cela allait révolutionner sa vie... 

Si ce roman s'annonce comme une revisite d'un grand classique de la Littérature Française, Paul Vacca en fait avant tout un magnifique roman d'aventure, drôle, au rythme enlevé, passionnant et surtout.... merveilleusement bien écrit.

L'imaginaire rencontre la vérité et offre la peinture d'une époque, fait naître sous les yeux du lecteur ce style littéraire un peu oublié qu'est le Feuilleton mais surtout offre un très beau portrait social et un moment de lecture délicieux.

Au jour le jour est une petite pépite de fraîcheur et un très bel hommage à la littérature qu'il ne faut AB-SO-LU-MENT  pas manquer !

La première phrase :

"Il a laissé derrière lui l'écume scintillante des salons,
leurs lustres éblouissants, les bulles de vin de Champagne et les rires flûtés."