Hématomes

Hématomes de Romain Slocombe
Belfond

En librairie depuis le 9 Mars 2017
220 pages, 16,50 €
(Service Presse)

Dans la campagne normande, un thanatopracteur reçoit des lettres anonymes l'invitant à un macabre jeu de l'oie. À Paris un soir de mars 1998, tandis que Guy Georges, identifié par son ADN, est sur le point d'être arrêté, la jolie étudiante Julie Coray rentre seule chez elle et se croit suivie. En Lorraine, Anne Chamberland, jeune sculptrice venue présenter une œuvre éphémère en résidence artistique, se pétrifie lorsqu'elle reconnaît, derrière les kilos accumulés, le visage de l'aubergiste qui la sert à table. 
Un représentant en insecticides s'invite chez un client dans l'Eure afin de lui soutirer un devis pour travaux : comment imaginer que l'homme, endetté et veuf depuis quelques jours, est capable d'un acte désespéré ? Dans ces contes cruels sur les routes de campagne, traversés par l'instinct meurtrier et prédateur des hommes, et faisant suite au recueil de nouvelles très japonaises Route 40 (Belfond, 2016), Romain Slocombe nous replonge dans des abîmes de noirceur. 
Une seule règle ici : les histoires courtes finissent toujours mal...

Hématomes est un recueil de neuf nouvelles, plus ou moins courtes, parues individuellement entre 2006 et 2012, révisées pour l'occasion.

Si c'est neuf nouvelles racontent des histoires complètement indépendantes les unes des autres, elles font voyager le lecteur dans des univers extrêmement différents mais tous épouvantablement noirs.
Le point commun à chacun de ces textes est que les protagonistes vont tous vivre ces quelques secondes qui font basculer une vie !

Et si ce basculement pourrait éventuellement leur apporter de la sérénité, le leitmotiv de Romain Slocombe est incontestablement de provoquer des émotions terribles, des frissons d'horreur, du froid dans le dos et des K.O debout...

"Le silence de leurs pantoufles a fini par leur apporter le bruit des bottes ;
laisse ces pauvres Français avec le type pour qui ils ont eu la connerie de voter."

Il faut dire que l'auteur s'ingénie à mixer fiction et faits réels pour mieux revisiter des thèmes qui lui sont chers : la Seconde Guerre Mondiale, l'antisémitisme, l'abus de pouvoir, la bassesse de l'âme humaine, la folie....

Parce qu'il faut bien l'avouer, aucune de ces nouvelles ne finit bien !

Si l'écriture peut paraître simple lors des premières pages, il apparaît très vite qu'elle est surtout manipulation et suggestion.

Neuf nouvelles, neuf récits courts qui démontrent le talent de Romain Slocombe à créer une réelle ambiance, comme des instantanés de vie sombres, violents mais terriblement vrais !

La première phrase :

"- Vous avez un nouveau message..."