handschar

Handschar de Jean Mazarin
L'Atelier Mosesu
En librairie le 10 février 2016
169 pages, 16 €
Service Presse

Lors de la Seconde Guerre mondiale, une seule division SS a fait acte de mutinerie, la 13° division de montagne de la Waffen-SS Handschar. Une unité pas comme les autres, constituée exclusivement de musulmans de Bosnie, recrutés par les muftis de Jérusalem et de Mostar.
Cette mutinerie eut lieu le 17 septembre 1943, à Villefranche-de-Rouergue.

De Sarajevo à l'Aveyron, de 1943 à 1994, Jean Mazarin raconte l'histoire d'un engagement, d'une mutinerie, d'un peuple, d'hommes et de vengeance...
Un épisode méconnu de l'Histoire à découvrir.

 

Gorges de Najac, 1994, le corps d'une jeune fille assassinée est retrouvé. C'est le deuxième.

Sarajevo, 1994, un jeune homme décide de venger sa famille et tue un homme.

Qu'est-ce qu'il relie l'Aveyron à Sarajevo en 1994 .

Un épisode sombre de la Seconde guerre mondiale datant de 1943.

Et la seule réponse se trouve dans ce mot : HANDSCHAR

Jean Mazarin signe un roman historique relatant l'un des événements les plus mal connu de l'histoire de la Seconde Guerre mondiale : une division SS était uniquement constituée de musulmans de Bosnie.
Ce corps militaire était unique dans sa composition. Il l'est aussi pour son fait le plus marquant : il s'est mutiné.

Par le biais d'une histoire criminelle classique et actuelle, Jean Mazarin va révéler peu à peu ce fait historique et peu connu qu'est la mutinerie de la 13° division SS de montagne, dite Handschar (du nom de la petite épée orientale courbée vers l'arrière).

Un roman passionnant impossible à lâcher avant la dernière page, tant par son intérêt historique que par la qualité de l'écriture.