lesinfames



Freedom Oliver, alcoolique et suicidaire, a passé dix-huit ans à se cacher dans une petite ville de l'Oregonn, sous protection duFBI.
Hantée par son passé douloureux et la mort brutale de son mari, elle souffre d'avoir abandonné ses deux enfants pour échapper à la vengeance de son beau-frère. En apprenant la disparition de sa fille Rebekah, élevée par un pasteur aux croyances radicales, elle part avec l'énergie du désespoir pour le Kentucky. Après tant d'années à se cacher, quitter l'anonymat c'est laisser à son bourreau l'occasion de la retrouver. Et de se venger.

Entre les paumés magnifiques, les flics indélicats, les dégénérés de sa belle-famille et de dangereux fanatiques religieux, son périple tourne à l'odyssée.

 

"Je m'appelle Freedom Oliver et j'ai tué ma fille.
C'est surréaliste, et je ne sais pas ce qui me fait le plus l'effet d'un rêve :
sa mort ou son existence.
Je suis coupable des deux."

Voilà comment le premier roman de Jax Miller démarre. Et le moins que l'on puisse dire est qu'elle a l'art et la manière d'accrocher le lecteur, de lui tordre les tripes et de le laisser K.O. jusqu'à la fin.

Ces deux premières phrases pourraient suffire à décrire Freedom Oliver. Comme ces quelques mots, Freedom est directe, ultra-réaliste, percutante et en même simple et sensible.
Parce qu'une fois que l'on a dépassé la première rencontre avec Freedom, cette femme alcoolique, névrosée, violente et borderline, c'est une femme fragile, simple et sensible qui apparaît...

Bon d'accord, il faut gratter un peu fort le vernis parce que Freedom, c'est aussi une méga-carapace de provocations, de vulgarité et de comportements répréhensibles.

Et pourtant, au fond, l'histoire de Freedom est si simple....

Dans une autre vie, elle a été une jeune fille naïve, une jeune mariée battue, une jeune mère dépassée... Et quand on n'est pas armée pour affronter certaines réalités, il ne faut pas s'étonner que tout dérape.

Aussi, quand Freedom apprend que sa fille, qu'elle n'a eu que quelques minutes dans les bras avant qu'elle ne lui soit retirée, a été enlevée, son coeur de mère se réveille brutalement.
Et s'il y a bien une chose qui peut tout détruire sur son passage pour obtenir réparation et justice, c'est une mère en colère.

Jax Miller, avec ce premier roman, peint le tableau d'une Amérique profonde, dérangeante, dépravée, violente et sombre. Il y a une telle maîtrise de l'écriture et des codes du thriller que très vite, il est impossible de se détacher de cette histoire.

Il faut dire que Jax Miller part d'une histoire qui pourrait paraître bien banale pour entraîner le lecteur sur une route qui va très très largement dérapée vers d'autres sphères que celle de la simple  vengeance familiale.

Il y a beaucoup de violence et de rage, dans ce premier roman, mais il y a aussi toujours, une petite lumière, un peu d'espoir et le tout rend l'histoire parfaitement addictive....

"Comme disait Jésus :
la Liberté, c'est juste un autre mot pour dire qu'on n'a plus rien à perdre [...]"