Les mercredis de Lydie

 

ravensbruck

Ravensbrück mon amour
Stanislas PETROSKY
Ed. L'Atelier Mosésu
Février 2015
18€
 

Gunther, jeune artiste allemand enrôlé de force au moment de la construction du camp de Ravensbrück, en devient l’illustrateur officiel, obligé de mettre son talent de dessinateur au service des autorités nazies

Rien n’échappe au crayon affûté du jeune homme : l’horreur des camps, les expériences médicales, les kommandos, les mœurs des officiers, la vie, la mort.

Dans ce roman noir, Stanislas Petrosky pénètre au cœur de Ravensbrück et en décrit implacablement chaque recoin, afin de ne jamais oublier.


Ce que j'en pense :

Ce roman procure un sacré choc !

Réaliste, extrêmement bien documenté, l'histoire de Gunther nous permet de pénétrer dans l'enfer concentrationnaire et rien ne nous est épargné. Mais le talent de l'auteur fait que, même si l'on est bouleversé et choqué par les horreurs perpétrées par les nazis, on est pris par cette histoire hors du commun, de cet Allemand qui n'a pas choisi d'être à Ravensbrück et encore moins d'assister à ces atrocités.

L'écriture est agréable, fluide, même s'il s'agit d'un premier roman, et l'on attend avec impatience, le prochain.

Un roman à découvrir de toute urgence, et à faire lire aux lycéens, pour que jamais plus l'humanité connaissent ces horreurs.

Lydie.