miettesdesang

 

Le lieutenant Dany Myers est officier de police dans une petite ville du Midwest américain. Son père y était capitaine et lorsqu'il a brutalement disparu, Dany a tout naturellement voulu prendre la relève. Mais cet "héritage" est encombrant et il est mal perçu par ses supérieurs. On lui confie plutôt les tâches subalternes et ses collègues gardent leurs distances.
Sa vie sentimentale n'est pas non plus une réussite, longue suite d'échecs et d'occasions manquées. C'est un homme seul et pessimiste.
Jusqu'à ce qu'il soit, par hasard, confronté à un bien étrange suicide que ses supérieurs veulent classer à tout prix et au plus vite.
Mais Dany a un défaut, il est têtu...

 


Poplar Bluff est un petit village paumé du Missouri. Ses habitants évoluent dans ce microcosme et se connaissent tous depuis toujours.
Dany Myers y est officier de police. Il a 34 ans, vit toujours avec sa mère (enfin dans l'appartement au dessus du garage) et est le souffre-douleur de ses collègues. Dany Myers est ce que l'on pourrait appeler vulgairement un "pauvre type".
Un jour, Dany est appelé sur les lieux d'un suicide. Il est particulièrement remué par ce qu'il découvre parce qu'il connaît bien les deux victimes.... Et surtout, ce qu'il voit le fait douter.
Lorsque d'autres faits similaires se répètent, Dany décide d'enquêter. Il va devoir le faire en secret, parce que ses collègues n'ont manifestement aucun intérêt à ce qu'il fouille dans les secrets de Poplar Bluff.

Pourquoi ?

Dany va le découvrir et va le payer au prix fort.

Le nouveau roman de Claire Favan nous propulse au coeur du Midwest américain à la rencontre d'un personnage d'une banalité à faire pleurer.
Dany est humilié par sa mère, par ses collègues, et est vu avec compassion par les autres habitants de la ville.
Dany pourrait vite devenir ennuyeux à mourir pour le lecteur. Et pourtant, au fil des pages, la compassion se transforme en tendresse pour cet homme effacé mais d'une incroyable gentillesse.
Le portrait dressé pour les autres habitants de Poplar Bluff fait que, très vite, le lecteur a l'impression d'avoir emménager dans cette ville, somme toute pas si banale que ça.

Avec son écriture simple et efficace, Claire Favan campe très vite le décor et donne un rythme soutenu à son histoire, laissant le lecteur dans l'impossibilité de poser le roman avant la dernière page.
Au fil des chapitres, Claire Favan sème les indices comme le Petit Poucet ses petits cailloux créant un puzzle implacable dont la fin en apothéose laisse sans voix.

Avec Apnée Noire, Claire Favan s'était montrée digne des meilleurs auteurs de thriller psychologique. Avec Miettes de sang, son talent se confirme pour le plus grand plaisir des amateurs du genre.