Les mercredis de Lydie

unenuiteternelle

Une Nuit éternelle
David KHARA
Ed. FLEUVE noir
2014
18,90€

Dans un Manhattan post-11 septembre vacillant, où le crime règne, les pierres se fendent et les empires s'écroulent, un être venu de l'ombre a décidé de placer tous ses espoirs sur un homme. Werner a ainsi fait le choix de veiller sur l'humanité du haut de ses deux cents ans : il est devenu l'ami de Barry Donovan, un flic droit et intègre qui porte le deuil de sa femme et de sa fille, décédées dans l'effondrement d'une des tours jumelles. Et leurs forces conjuguées ne seront pas de trop pour affronter les exactions qui se préparent.

Un pasteur a été égorgé, sa main gauche, emportée. L'assassin s'est livré de lui-même, un ancien toxico, bien connu de Barry. Mais derrière ce bouc émissaire, un Ordre plus ancien que Werner lui-même étend son pouvoir sur les plus bas instincts des hommes...

Ce que j'en pense :

Ce roman est la suite des Vestiges de l'aube (Ed. Michel Lafon sorti en 2011, Ed. 10/18 et  BD Ed. DARGAUD sortis en 2014). On y fait la connaissance d'un flic dépressif et d'un dandy qui n'est autre qu'un vampire. Werner est une créature dangereuse, mais avec des principes et veut vivre en harmonie avec les mortels et surtout avec Barry, son ami policier.

Dans ce second opus, nous retrouvons le binôme dans une sordide histoire qui va nous conduire des siècles en arrière, au temps des Templiers, puis celui de la guerre de Sécession.

On retrouve avec plaisir le superbe style de l'auteur qui ne nous a jamais déçus (voir sa trilogie des Projets) et cette histoire angoissante nous emmène dans un univers fantastique auquel on adhère sans problème.

Les personnages sont intéressants, tout en nuances, imprévisibles et attachants (surtout l'élégant Werner pétri de charme et d'ambiguïté)

C'est de la bonne bit-lit, qui démontre que ce genre n'est pas réservé aux ados. Et on en redemande !

A lire du même auteur : Le Projet Bleiberg, Le Projet Shiro et le Projet Morgenstern (Ed. CRITIC ou10/18)

Lydie.