IMG_0685

 

A travers une galerie de personnages singuliers, Max Obione nous parle d'un monde amer et violent. Un monde où Eros et Thanatos font mauvais ménage. En écrivant ces histoires, noires à souhait, âpres, dérangeantes, sensuelles ou teintés d'humour, on pressent que leur auteur est tarabusté par la question du mal. On assiste à cet énigmatique passage à l'acte -sordide, crapuleux ou libérateur. Les monologues des personnages s'insinuent dans l'esprit du lecteur soudain pris de vertige à se découvrir dans la peau d'un héros vénéneux.
Cette écriture sollicite tous les sens, se renouvelle à chaque histoire, pour faire de chacune un artefact aux éclats obscurs. La pyrotechnie narrative que met en oeuvre Max Obione reflète son obsédante fascination pour la littérature.

 

A la lecture du recueil de nouvelles, Santé !, le récit de Max Obione m'avait particulièrement frappée par sa noirceur.
Il était donc naturel de me plonger dans d'autres écrits de cet auteur. C'est lors de sa rencontre à l'occasion du Festival Polar à la Plage, que Max Obione m'a conseillé lui-même ce recueil de nouvelles.

Tout au long des 21 nouvelles que composent ce recueil, Max Obione nous promène à la limite de l'Amour et de la Mort... non pas qu'il s'agisse d'un recueil de nouvelles sadomasochistes, mais plutôt parce qu'il aborde la violence sous un angle bien particulier : Comment monsieur et madame "tout le monde" peuvent mettre en place une vengeance terrible et surtout pourquoi ?
Il en ressort au fil de ces 21 nouvelles que l'Amour (ou le désir) lorsqu'il est malmené peut pousser quiconque à une violence inouïe.... Rien de plus dévastateur qu'un Amoureux, une Mère, un Enfant, détruit par la perte de la personne qu'il chérit le plus au Monde.

Au fil de ses 21 nouvelles, Max Obione nous promène en Normandie, grâce à un style tranchant, souvent sarcastique, à l'humour aussi noir que le sujet abordé.
Mais, avant tout, Max Obione nous promène au coeur de la "folie ordinaire", celle qui peut faire de vous et moi, un monstre...

A savourer, pour la qualité de l'écriture, pour les sujets abordés, ou pour découvrir l'auteur.