IMG_0684 (3)





Au fond d'un vieux garage hongkongais,
elle est là. Elle l'attend.
La machine.

Il suffit de taper. Et tout s'écrira, dans la réalité.
Très vite, l'écrivain William Sagnier comprend qu'il tient là l'instrument de sa vengeance. La femme qui l'a trompé. L'homme qui lui a volé son livre. Tous ceux qui l'ont humilié, utilisé, détruit, seront punis à leur tour.
La vie, la mort, la toute-puissance au bout des doigts, là où se mélangent l'encre et le sang...

 

 





Lorsque deux grands noms de la littérature noire décident de collaborer, je ne peux pas passer à côté. L'idée est peut être déjà vue mais pourtant parfaitement bien maîtrisée.

William Sagnier est un raté. Sa femme l'a quitté, lui volant son manuscrit et le faisant éditer au nom d'un autre. Elle aura désormais tout : célébrité et fortune. A William Sagnier, il ne reste que rancoeur et aigreur.
Alors qu'il est parti à Hong Kong pour se venger, il croise une étrange machine à écrire. Très vite, il constate que tout ce qu'il écrit se réalise... Il va en faire l'objet de sa vengeance.

Mais, quel est le prix d'un pacte avec le Diable ?

Bien que je connaisse autant l'écriture de Franck Thilliez que de Laurent Scalese, il est impossible dans ce court texte de distinguer les passages écrits par l'un ou par l'autre tant l'articulation du récit est fluide.

Plus novella que petit roman, les deux auteurs ont su dès les premières lignes faire entrer dans le suspens et ce jusqu'au point final et au revirement totalement inattendu du dernier chapitre.

Une collaboration vraiment réussie que je vous encourage à lire pour découvrir l'univers noir de ces deux auteurs... mais avant, répondez donc juste à cette petite question :

S'il suffisait d'une phrase pour changer votre vie,
laquelle écririez-vous ?